Un annuaire des opérateurs funéraires enfin en ligne !

Le 28 février 2019, à l’occasion d’une question au Sénat, il a été rappelé au Gouvernement que

“la Cour des comptes émet plusieurs recommandations parmi lesquelles la dématérialisation et l’homogénéisation de la procédure de demande d’habilitation des opérateurs funéraires, la modification du cadre réglementaire afin de faciliter la lecture et la comparaison des offres des différents opérateurs, la publication sur le site internet de chaque préfecture d’une liste des opérateurs habilités.”

En décembre 2019, le Ministère de la Cohésion et des Territoires et des relations des collectivités territoriales apporte une première réponse tout en remettant le CNOF au centre des discussions sur les problématiques soulignées par la Cour des Comptes :

  1. D’abord la dématérialisation des enregistrements des habilitations initiée depuis 2016 grâce à une application ministérielle, le “Référentiel des opérateurs funéraires” (ROF)
  2. La mise à disposition d’un Annuaire des Opérateurs Funéraires Habilités (AOFH). “Cet annuaire, actualisé automatiquement, garantira aux familles une information en ligne, complète et actualisée, à compter de janvier 2020.”
  3. La poursuite du travail de rédaction de Guides de recommandation thématiques, dont la CFDT Interco Services Funéraires est partie prenante
  4. Le renforcement de l’action de la DGCCRF concernant la lisibilité des devis
L’écran d’accueil de l’annuaire en ligne. L’AOFH sera vraiment finalisé début avril, le temps que l’ensemble des données soient traitées et actualisées.

Ce même Ministère souligne le travail mené par les membres du CNOF depuis 2017 :

“Le Conseil national des opérations funéraires, est une instance qui, depuis 2017, se réunit en plènière deux fois par an sans difficulté, et qui donne lieu à de nombreux groupes de travail thématiques et interinstitutionnels composés tant des professionnels du funéraires que des représentants des élus, des familles, des consommateurs et des administrations concernées. Il conduit ainsi des travaux d’une actualité particulièrement riche en lien direct avec les points de vigilance mis en lumière par la Cour [des Comptes, ndr]”.

La CFDT poursuit donc son travail de fond dans un contexte médiatique qui nous oblige tous à plus de clarté et à plus de solidarité entre professionnels.