Pandémie Covid-19 OGF N°3

Alors que la France est au ralenti, les salariés d’OGF continuent à travailler. Mais dans quelles conditions ? Avec les nouvelles directives de la Direction du groupe leader du secteur, en l’absence de consignes claires, les CF vont se retrouver face à de nouvelles situations délicates…

Désormais, les conseillers(ères) funéraires organisent les funérailles en limitant les contacts au maximum. Les difficultés d’organisation sont grandes, seuls les proches du défunt sont présents et les hommages sont réduits, ce qui est très difficile pour les familles.

Si un décret du 27 mars, issu de la DGCL, simplifie les opérations funéraires, l’avis du 24 mars du HCSP est une aberration.

Trois fédérations patronales sont montées au créneau et ont exprimé leur refus et la volonté de procéder la mise en bière immédiate, de ne plus faire de transfert en chambre funéraire et de ne plus réaliser de toilette pour les cas de décès Covid-19 avérés ou supposés.

Un texte publié dans le Flash OGF N° 7 stipule le maintien de la mise en bière immédiate en cercueil simple et l’interdiction de toilette en cas de Covid-19 avéré ou supposé. En apparence, tout est donc simple : à OGF, mise en bière immédiate et pas de toilette en cas de Covid-19 avéré ou supposé…

OGF suit les recommandation des 3 fédérations patronales… mais sans accompagnement auprès des salariés réseau et maisons funéraires !

Si le certificat médical mentionne la mise en bière immédiate ou l’interdiction de soins, les conseiller(ère)s funéraire ont des arguments face à la famille mais si rien n’est mentionné, qui décide que c’est un Covid-19 supposé ?

Quelles sont les bases juridiques qui protègent le/la conseiller(ère) funéraire et lui permettent d’imposer une mise en bière immédiate à une famille ?

Concrètement, en cas de décès Covid-19 “supposé”, les EPHAD et les médecins rempliront les certificats de décès avec l’autorisation des transferts sans cercueil… en utilisant l’HCSP et le décret du 27 mars. Les familles pourront faire valoir cette opération de TSC, comme la toilette. La position des Conseiller(ère)s va être difficile…

Toujours dans ce Flash N° 7, on recommande de désinfecter les cercueils mais aucune indication sur les équipements de protection à utiliser lors de la mise en bière immédiate en cas de Covid-19 avéré ou supposé !

Situation difficile aussi pour le personnel des Maisons Funéraires ; comment pourront-ils refuser l’accès d’un défunt supposé Covid-19 juste en housse et drap, avec un certificat respectant les recommandations et décret et la demande d’admission signée par la famille ?

À la CFDT, nous demandons au plus vite à la Direction d’OGF :

  • Une information précise pour l’application de mise en bière immédiate par les CF avec les familles en deuil.

  • Une information précise sur les équipements de protection individuels à utiliser lors des manipulations des défunts lors de la mise en bière immédiate.

L’Équipe Syndicale CFDT OGF est à vos côtés.
Pour la CFDT, la santé et la sécurité des salariés d’abord !