La Commission Nationale Professionnelle se renouvelle !

La commission nationale professionnelle des services funéraires s‘est réunie les 19 et 20 février derniers dans les locaux de la fédération Interco CFDT à Paris. Il s’agissait de reconstituer et de relancer cette commission en y intégrant notamment de nouveaux membres. Les militants présents ont été satisfaits de faire connaissance autour d’un ordre du jour assez dense du fait de l’actualité professionnelle et syndicale, d’un cadre national pour travailler collectivement sur l’action revendicative et le développement syndical CFDT dans les services funéraires. Nous avons pu échanger sur l’actualité locale des entreprises du secteur et le constat semble identique.

Il y a bien deux rythmes distincts pour notre action syndicale. Les plus gros opérateurs du secteur remplissent a minima leurs obligations de « dialogue social » et, sans la ténacité de nos militants, il nous apparaît que rien ne se ferait dans l’intérêt général des salariés.

Pour les petites entreprises des services funéraires, qui représentent le plus gros volume de nos militants potentiels, les choses sont plus compliquées. En effet la structure souvent familiale de ces entreprises et leur fonctionnement paternaliste étouffent la moindre velléité de militantisme. De plus, la distance souvent trop grande entre nos syndicats Interco et les spécificités liées au fait qu’il s’agit de problématiques de droit du travail, semblent ralentir nos possibilités de développement sur ce secteur. C’est un des points sur lequel la CNP va travailler pour constituer un réseau militant plus dense et intégrant pleinement les syndicats Interco qui sont au plus proche des entreprises et des adhérents.

Une thématique à traiter en priorité a fait l’unanimité : la mise en place du C.S.E. dans toutes les entreprises de plus de dix salariés d’ici fin 2019. En effet, il s’agit à la fois de répondre aux demandes d’aide et de soutien des militants, mais aussi de saisir l’opportunité de s’implanter dans toutes les entreprises où nous ne sommes pas encore présents en négociant les protocoles pré-électoraux et en rencontrant les salariés éventuellement candidats sur nos listes.

Nous ferons en sorte d’élargir l’effectif militant de notre CNP des services funéraires qui tiendra sa deuxième session en octobre 2019. Ainsi nous pourrons, ensemble, à partir d’un groupe d’une quinzaine de personnes, pérenniser l’activité de cette commission et donner à notre champ des services funéraires une meilleure visibilité au sein même de notre fédération interco CFDT.